Un village au coeur des vignes

 

Société des fêtes Union Grand-Poujeaux/Médrac


Objectifs :

Créer des fêtes dans les villages de Grand-Poujeaux et Médrac

  • Fête de Grand-Poujeaux en 1907
  • Arbre de Noël
  • Participation aux manifestations moulissoises

 

Contacts :

Présidente : Sandrine DUMAS      Tél :06 23 47 60 20

Courriel : sandrine-dumas@hotmail.fr

Secrétaire : Chantal LOPEZ

Trésorière : Windy BATAILLEY

Informations : http://poujeauxmedrac.canalblog.com

Histoire

La société des Fêtes «  L’Union Grand-Poujeaux / Médrac » est créée officiellement en Avril 1907, le journal officiel valide sa constitution le 1er mai de cette même année.

A l’époque, le centre névralgique du village est situé à la gare. Cela fait déjà 30 ans que Moulis est desservie par le chemin de fer ; le café hôtel de la gare est le rendez-vous des jeunes et des moins jeunes. M et Mme Bosc et leur gendre, M. Camus, maréchal ferrant sur la place de Poujeaux, en sont les propriétaires.

Dans une petite salle attenante au bar, on commence à organiser des bals, notamment pour la St André, le 30 novembre.

C’est dans ce contexte que germe l’idée de créer une fête dans le village de Grand-Poujeaux. Une société voit le jour, M. Barrière en est le premier président, des Poujalais et des Médracais composent le bureau. Au fil du temps, on y retrouve toujours des noms connus : Baudet (chef de gare), Raymond, Seguin, Reynaud, Gobineau, Campistre, Delmas, Descors, Batailley, Saumur, Castaing, etc… la première femme arrive en 1946, Mme Gaillardet, une viticultrice qui ne manque jamais une réunion !

En 1924, le manège « Carrousel Angelly » reçoit 300 Francs pour venir ; c’est lui qui fixe la date suivant ses disponibilités, plus tard, ce sera Durafour, puis Sans. Le vélo est populaire. On organise une « communale » et un concours de tir à la carabine ; le bal se promène de chai en chai…

Après la guerre, M. Sans, pour installer son carrousel, demande ¼ de vin (56 litres). Le comité compte 80 membres, il y en avait 70 en 1933.

En 1949, en partenariat avec la société de secours mutuel, est acheté le chai qui abrite notre salle des fêtes d’aujourd’hui. Pour financer le projet, un emprunt est émis auprès des habitants du village, qui furent remboursés en moins de 5 ans (5% d’intérêts).

De la menuiserie (Delmas), du courage, du bénévolat, une scène, un rideau, une cabine de projection, le modernisme arrive ! le cinéma est à Poujeaux ? Il y restera plusieurs décennies. De plus, en 1961, un poste de télévision (noir et blanc, une chaîne) prend place dans la salle et permet, pour quelques centimes, de se distraire.

Grâce à son dynamisme, cette société a toujours organisé des fêtes de renom avec la venue de grands orchestres : Michel Caramelli, Serge Lalot, Th Marcus, Joël Trudaine ; Il y eut l’émission de France inter ,  « inter danse » de Jo Mono qui fut retransmise sur les ondes, le « jeu des mille francs » avec Lucien Jeunesse, sans oublier les spectacles de vaches landaises, d’ânes, de force basque, etc..

Aujourd’hui, cette société phare, parmi les plus vieilles du Médoc, n’a rien perdu, si ce n’est que l’on est loin des 80 membres de 1946 (autre époque, autres mœurs). Pour son village et pour ses amis, elle donne le meilleur d’elle-même, sa fête de printemps, son arbre de Noël, sa présence lors des diverses manifestations communales en sont les preuves irréfutables.

Plus que centenaire et pas une ride : son avenir dépends de nous, dépends de vous…

Chapeau aux bénévoles, et longue vie à la Société des Fêtes Union Grand-Poujeaux Médrac.

actualités

Bulletin Municipal 2019

Bulletin Municipal janvier 2019


Lire la suite...

Les arrêtés du Maire (travaux de voirie en cours)

Arrêté rue du Chêne Vert 56 Arrêté route du Mayne 53 Arrêté route de Tiquetorte 54 Arrêté route d'Avensan 1 Arrêté chemin des Lamberts 2 Arrêté chemin du Bois  Darquier


Lire la suite...

évènements !